Les interdictions de louer les logements énergivores arrivent

règles location locatif

Il y a en France environ 4,8 millions de passoires thermiques d’après un document de travail du commissariat général au développement durable publié en 2020, soit 17% du parc immobilier Français, Sur ces 4.8 millions de passoires thermiques, 2 millions sont des locations dont 1,7 million dans le parc privé.

Voilà pourquoi le gouvernement incite les propriétaires à rénover via MaPrimeRénov ou habiter mieux sérénité de l’anah. Si le gouvernement agite ainsi la carotte, il agite également le bâton en les contraignant à respecter un calendrier précis. En effet l’interdiction de louer les logements jugés indécents en raison de leur consommation énergétique arrive très vite. Dans un premier temps seront concernés les biens notés G et F sur le DPE (diagnostic de performance énergétique) avec l’interdiction de les louer en 2025 pour les premiers puis en 2028 pour les seconds. En 2034, ce sera ensuite au tour des logements classés E.

Quelle solution ?

La solution est simple, bénéficier des subventions existantes pour faire des travaux d’amélioration énergétique comme l’isolation extérieure avant cette date. Ces subventions fondent comme neige au soleil, il faut en profiter tant qu’elle sont là. Un gros coup de rabot est déjà prévu au 01 janvier 2022 avec par exemple le montant du certificat d’économie d’énergie divisé par 2 ou l’éligibilité qui passe des bâtiments ayant au moins deux ans à 15 ans.

Contactez nous pour une étude gratuite. Nous nous chargeons des démarches pour l’obtention des subventions.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.