Barème 2022 maprimerenov

Tableau des plafonds de ressources 2022 par barèmes MaPrimeRénov hors Ile-de-France

Foyer fiscal Bleu Jaune Violet Rose
1 personne Jusqu’à 15 262 € Jusqu’à 19 565 € jusqu’à 29 148 € > 29 148 €
2 personnes Jusqu’à 22 320 € Jusqu’à 28 614 € jusqu’à 42 848 € > 42 848 €
3 personnes Jusqu’à 26 844 € Jusqu’à 34 411 € jusqu’à 51 592 € > 51 592 €
4 personnes Jusqu’à 31 359 € Jusqu’à 40 201 € jusqu’à 60 336 € > 60 336 €
5 personnes Jusqu’à 35 894 € Jusqu’à 46 015 € jusqu’à 69 081 € > 69 081 €
+ personne supplémentaire + 4 526 € + 5 797 € + 8 744 € + 8 744 €

Tableau des plafonds de ressources 2022 par barèmes MaPrimeRénov en Ile-de-France

Foyer fiscal Bleu Jaune Violet Rose
1 personne jusqu’à 21 123 € jusqu’à 25 714 € jusqu’à 38 184 € > 38 184 €
2 personnes jusqu’à 31 003 € jusqu’à 37 739 € jusqu’à 56 130 € > 56 130 €
3 personnes jusqu’à 37 232 € jusqu’à 45 326 € jusqu’à 67 585 € > 67 585 €
4 personnes jusqu’à 43 472 € jusqu’à 52 925 € jusqu’à 79 041 € > 79 041 €
5 personnes jusqu’à 49 736 € jusqu’à 60 546 € jusqu’à 90 496 € > 90 496 €
+ personne supplémentaire + 6 253 € + 7 613 € + 11 455 € + 11 455 €

 


Prime de transition énergétique

Plafond de dépense éligible (€ TTC)

Ménages aux ressources très modestes

Ménages aux ressources modestes

Ménages aux ressources intermédiaires

Ménages aux ressources supérieures

Chaudières à très haute performance énergétique, à l’exception de celles utilisant le fioul comme source d’énergie, mentionnées au 1 de l’annexe 1

1 200 €

800 €

X

X

4 000 €

Chaudières à alimentation automatique fonctionnant au bois ou autres biomasse, mentionnées au a du 2 de l’annexe 1

10 000 €

8 000 €

4 000 €

X

18 000 €

Chaudières à alimentation manuelle fonctionnant au bois ou autres biomasse, mentionnées au b du 2 de l’annexe 1

8 000 €

6 500 €

3 000 €

X

16 000 €

Equipements de chauffage ou de fourniture d’eau chaude sanitaire indépendants fonctionnant au bois ou autres biomasses, mentionnés au c du 2 de l’annexe 1 :

Poêles à granulés, cuisinières à granulés

3 000 €

2 500 €

1 500 €

X

5 000 €

Poêles à bûches, cuisinières à bûches

2 500 €

2 000 €

1 000 €

X

4 000 €

Foyers fermés, inserts

2 500 €

1 500 €

800 €

X

4 000 €

Equipements de production de chauffage fonctionnant à l’énergie solaire thermique, mentionnés au a du 3 de l’annexe 1

10 000 €

8 000 €

4 000 €

X

16 000 €

Equipements de fourniture d’eau chaude sanitaire fonctionnant à l’énergie solaire thermique pour les immeubles situés en France métropolitaine, mentionnés au b du 3 de l’annexe 1

4 000 €

3 000 €

2 000 €

X

7 000 €
Equipements de fourniture d’eau chaude sanitaire fonctionnant à l’énergie solaire thermique pour les immeubles situés à La Réunion, en Guyane, en Martinique, en Guadeloupe ou à Mayotte, mentionné au 3-1 de l’annexe 1 2 000 € 1 500 € 1 000 € X 2 600 €

Equipements de chauffage ou de fourniture d’eau chaude sanitaire fonctionnant avec des capteurs solaires hybrides thermiques et électriques à circulation de liquide, mentionnés au d du 3 de l’annexe 1

2 500 €

2 000 €

1 000 €

X

4 000 €

Pompes à chaleur géothermiques ou solarothermiques, mentionnées au a du 4 de l’annexe 1

10 000 €

8 000 €

4 000 €

X

18 000 €

Pompe à chaleur air/ eau, mentionnée au b du 4 de l’annexe 1

4 000 €

3 000 €

2 000 €

X

12 000 €

Pompes à chaleur dédiées à la production d’eau chaude sanitaire, mentionnées au c du 4 de l’annexe 1

1 200 €

800 €

400 €

X

3 500 €

Equipements de raccordement, ou droits et frais de raccordement, à un réseau de chaleur ou de froid, mentionnés au 5 de l’annexe 1

1 200 €

800 €

400 €

X

1 800 €

Dépose d’une cuve à fioul, mentionnée au 6 de l’annexe 1

1 200 €

800 €

400 €

X

4 000 €

Systèmes de ventilation mécanique contrôlée double flux autoréglables ou hygroréglables, mentionnés au 7 de l’annexe 1

4 000 €

3 000 €

2 000 €

X

6 000 €

Audit énergétique, mentionné au 8 de l’annexe 1

500 €

400 €

300 €

X

800 €

Isolation thermique des parois vitrées, mentionnée au 9 de l’annexe 1

100 €/ équipement

80 €/ équipement

40 €/ équipement

X

1 000 €/ équipement

Isolation des murs en façade ou pignon, mentionnée au 10 de l’annexe 1 :

Isolation des murs par l’extérieur

75 €/ m2

60 €/ m2

40 €/ m2

15 €/ m2

150 €/ m2

Isolation des murs par l’intérieur

25 €/ m2

20 €/ m2

15 €/ m2

7 €/ m2

70 €/ m2

Isolation des rampants de toiture et plafonds de combles, mentionnée au 11 de l’annexe 1 :

25 €/ m2

20 €/ m2

15 €/ m2

7 €/ m2

75 €/ m2

Isolation des toitures terrasses, mentionnée au 12 de l’annexe 1

75 €/ m2

60 €/ m2

40 €/ m2

15 €/ m2

180 €/ m2

Equipements ou matériaux de protection des parois vitrées ou opaques contre les rayonnements solaires, pour les immeubles situés à La Réunion, en Guyane, en Martinique, en Guadeloupe ou à Mayotte, mentionnés au 13 de l’annexe 1

25 €/ m2

20 €/ m2

15 €/ m2

X

200 €/ m2
Sur-toitures ventilées pour les immeubles situés à La Réunion, en Guyane, en Martinique, en Guadeloupe ou à Mayotte, mentionnés au 13-1 de l’annexe 1 75 € / m2 60 € / m2 40 € / m2 15 € / m2 110 € / m2
Bardages ventilés pour les immeubles situés à La Réunion, en Guyane, en Martinique, en Guadeloupe ou à Mayotte, mentionné au 13-2 de l’annexe 1 75 € / m2 60 € / m2 40 € / m2 15 € / m2 105 € / m2

Prestation d’assistance à maîtrise d’ouvrage mentionnée au 14 de l’annexe 1

150 €

150 €

150 €

150 €

400 €

Ensemble de travaux mentionné au 15 de l’annexe 1

X

X

7 000 €

3 500 €

50 000 €

 

Tableau 2 : sommes forfaitaires mentionnées au septième alinéa du I de l’article 3 du décret n° 2020-26 du 14 janvier 2020 précité et aux articles 13-3 et 13-4 de l’arrêté du 17 novembre 2020 précité


Ménages

aux ressources

très modestes

Ménages

aux ressources

modestes

Ménages

aux ressources

intermédiaires

Ménages

aux ressources

supérieures

Somme forfaitaire mentionnée à l’article 13-3 de l’arrêté précité

1 500 €

1 500 €

1 000 €

500 €

Somme forfaitaire mentionnée à l’article 13-4 de l’arrêté précité

1 500 €

1 500 €

1 000 €

500 €

Les interdictions de louer les logements énergivores arrivent

règles location locatif

Il y a en France environ 4,8 millions de passoires thermiques d’après un document de travail du commissariat général au développement durable publié en 2020, soit 17% du parc immobilier Français, Sur ces 4.8 millions de passoires thermiques, 2 millions sont des locations dont 1,7 million dans le parc privé.

Voilà pourquoi le gouvernement incite les propriétaires à rénover via MaPrimeRénov ou habiter mieux sérénité de l’anah. Si le gouvernement agite ainsi la carotte, il agite également le bâton en les contraignant à respecter un calendrier précis. En effet l’interdiction de louer les logements jugés indécents en raison de leur consommation énergétique arrive très vite. Dans un premier temps seront concernés les biens notés G et F sur le DPE (diagnostic de performance énergétique) avec l’interdiction de les louer en 2025 pour les premiers puis en 2028 pour les seconds. En 2034, ce sera ensuite au tour des logements classés E.

Quelle solution ?

La solution est simple, bénéficier des subventions existantes pour faire des travaux d’amélioration énergétique comme l’isolation extérieure avant cette date. Ces subventions fondent comme neige au soleil, il faut en profiter tant qu’elle sont là. Un gros coup de rabot est déjà prévu au 01 janvier 2022 avec par exemple le montant du certificat d’économie d’énergie divisé par 2 ou l’éligibilité qui passe des bâtiments ayant au moins deux ans à 15 ans.

Contactez nous pour une étude gratuite. Nous nous chargeons des démarches pour l’obtention des subventions.

Anah isolation extérieur et subvention

anah

Avant tout, il conviendra de distinguer deux dispositifs différents, tout deux gérés par l’Anah. Le dispositif habiter mieux sérénité et le dispositif maprimerenov.

Financer l’isolation extérieur avec l’Anah, habiter mieux sérénité

Le dispositif de l’Anah, habiter mieux sérénité, est un dispositif de subvention pour les travaux d’amélioration énergétique comme l’isolation extérieur qui est en fin de vie. Cumulable avec la mesure abandonnée, le CITE (crédit d’impôts transition énergétique), il ne peut se cumuler avec le dispositif CEE (certificat d’économie d’énergie). Il perd donc tout sont intérêt financier puisqu’il ne permet la prise en charge des travaux d’isolation extérieur qu’à hauteur de maximum 50% du montant total hors taxes du chantier avec un plafond à 15.000 euros.

Financer l’isolation extérieur avec l’Anah, maprimerenov

Maprimerenov, dispositif géré par l’Anah lancé en 2020 offre actuellement une subvention maximum de 7500 € qui elle est cumulable avec le dispositif du certificat d’économie d’énergie. On peut ainsi monter jusqu’à 90% de prise en charge en fonction des revenues et de la surface totale d’isolation extérieur à réaliser.

Isolation extérieur 1 euro et anah, pas possible

Vous l’aurez compris, il n’a jamais été possible, et encore moins en ce moment ,de faire une isolation extérieur à 1 euro avec l’Anah. Même avec maprimerenov ce n’est plus possible depuis le 14 juillet 2020, date de publication de la loi de rectification de finance qui a fait passer la subvention de maprimerenov pour l’isolation extérieur de 20.000 euros maximum à 7500 euros maximum.

Conclusion, Anah ou maprimerenov en 2021 ?

Bien que le dispositif habiter mieux sérénité de l’Anah existe encore, recourir à l’Anah pour l’isolation extérieur de votre maison n’est pas une bonne idée d’un point de vue montant de la prise en charge. En 2021, il vaut mieux avoir recours au dispositif maprimerenov et au certificat d’économie d’énergie qui sont financièrement bien plus avantageux. De plus, le dispositif maprimerenov peut se cumuler avec d’autres aides locales et nationale que nous vous ferons obtenir en nous chargeant de votre dossier d’isolation extérieur et de l’obtention de toutes les subventions possibles.